top of page

Moyou Loïc

NUMÉRIQUE

Il commence à montrer son travail photographique essentiellement

tourné vers la ville de Brest en 2011. A travers ses photographies,

il a d’abord mis en avant une ville colorée à la lumière somptueuse

souvent dépeinte comme étant « grise et moche ». Stoppé dans son

élan par la pandémie, fin 2019 et 2020 restent pour lui un passage

à vide photographiquement. Il renait en 2021 grâce à sa série Alone

que le public découvre alors. C’est dans un univers contrasté en noir

& blanc que les humains et la lumière deviennent les éléments principaux

de ses créations. Ses clichés contemplatifs s’apparentent à

des scènes cinématographiques aux inspirations Britanniques tels

qu’Alan Schaller, Marc Fearnley ou encore Philip Penman. Alone est

une série en perpétuelle évolution, un fil rouge qui permet à Loïc

Moyou de s’évader dans son quotidien professionnel. Sa participation

au projet Ar Seiz Avel est une occasion de mettre en avant la ville

de Brest en dévoilant l’important pont de Recouvrance apparaissant

dans la brume avec sa photographie Rive gauche incertaine. Ce tirage

photographique a été spécialement réalisé pour l’évènement en

collaboration avec Pix in the City à Auray.

Moyou Loïc
bottom of page